Suarez


Chanson française, lignes claires et poétiques, mélodies fraîches et métissées

Silvio Cassano - Christophe Raes
Chanson francaise, Pop / Rock / Electro, Reprise
Belgique

Quoi qu’en dise le titre de leur album, lorsque les musiciens de Suarez ont commencé à se faire entendre il y a quelques mois, personne ne les attendait vraiment. Depuis lors, le groupe s’est créé un joli début de réputation en s’installant peu à peu sur les ondes radiophoniques avec un premier single léger et accrocheur On attend, mais également en assurant les premières parties des concerts de Vanessa Paradis et de Thomas Dutronc.


Chez Suarez, le plus important, ce sont les chansons. Peu étonnant car les quatre musiciens sont totalement obsédés par cet équilibre fragile qui fait qu’une mélodie reste dans l’oreille, enchante la journée, et trouve, pour l’accompagner, quelques mots simples sans être idiots. C’est à Mons que commence l’histoire du groupe, né de la rencontre improbable de ses quatre futurs membres : d’un côté, trois musiciens malgaches qui ont écumé les festivals de world music, de l’autre, un jeune musicien belge, d’origine italienne, principalement branché pop anglaise. 
 


Originaires de Madagascar, Maximin et Pata Njava, accompagnés de leur cousin Dada Ravalison, arrivent en Europe dans les années 90, suite à leur victoire lors d’un concours de world music. Leur groupe, Njava, signe et enchaîne alors des tournées mondiales. Le trio décide de se poser à Mons. C’est là qu’ils rachètent un petit studio où se croisent bon nombre de musiciens de la région. Marc Pinilla est de ceux-là. Étudiant à la Fucam, il mène alors plusieurs projets rock et pop. 
 


Le studio deviendra le point de ralliement des quatre musiciens, lieu privilégié où ils peuvent échanger des idées, des techniques, mais aussi des disques qu’ils se mettent à décortiquer ensemble. Max est plutôt le producteur de la bande, Dada et Marc les mélodistes, et Pata la source rythmique. Mais tous avouent volontiers qu’ils adorent intervertir les rôles, toucher aux arrangements et au mix, et qu’un morceau de guitare entamé par l’un finira éventuellement sous les doigts d’un autre. Enfermés durant des nuits entières dans cet antre de création, ils recherchent la plus grande simplicité qui nécessite, pour qu’on la ressente, un long travail, invisible. 
 


Finalement, c’est à quatre qu’ils approchent ce genre musical nouveau, qu’aucun d’entre eux n’avait encore abordé jusqu’alors : la chanson française. Et c’est un mélange des influences de chacun, de la musique malgache à la pop anglaise, en passant par la musique noire américaine et la saudade capverdienne, qui donnera peu à peu naissance au son unique et métissé de Suarez. 
 


Mêlant instruments acoustiques, mélodies semblant couler de source et subtiles harmonies vocales, les chansons de Suarez apparaissent résolument dans l’air du temps (la nouvelle scène francophone) mais conservent également un caractère intemporel. Pour s’en convaincre, il suffit d’écouter On attend, leur tout premier hit radio, Je mens, ou encore Aïe, aïe, aïe. Savourez également les détournements respectueux de grands classiques comme La vie en rose ou La non demande en mariage, aux mélodies entièrement réécrites. À l’image d’un Laurent Voulzy, les musiciens de Suarez ont peaufiné en toute décontraction chaque chanson de leur album, à la recherche de la mélodie idéale. Ils auront bien fait d’attendre ! 
 


Suarez peut également se produire sous la forme d’un duo. 
 


Marc Pinilla, chant, guitare 


Dada Ravalison, basse 


Pata Njava, batterie, backing 


Maximin Njava, guitare, backing 

Dès 10 ans

Découvrez le dossier pédagogique dans le document à télécharger ci-dessous :



PDF - 1.7 Mo


 



suarez.artiste.universalmusic.fr
www.myspace.com/suarezlegroupe

Vous avez sélectionné
        saison en cours
précédent   -   suivant   -   les artistes   -   retour
imprimer

Partenaires

Inscription à la Newsletter

Pour être tenu au courant, abonnez-vous à notre liste de diffusion