Saule


Ambiance boisée pour chansons impertinentes entre folk, rock et blues

François Pollet
Chanson francaise
Belgique

Saule, nul hasard dans le choix de ce curieux pseudonyme… Entre simplicité crépitante, familiarité et énigme, l’âme (« soul » !) du Saule qui nous est cher se balance, comme sous l’effet d’un vent léger s’insinuant entre les branches fragiles et cendrées de son végétal totem.

Fort de ses racines musicales entre Jeff Buckley, Led Zeppelin et Barbara, le gourmand chanteur, au départ étudiant en art dramatique au Conservatoire, se destinant à une carrière théâtrale, explore mille autres univers. Du rock à l’électro dance-floor (Saule fouineur ?), il nous sert un cocktail jubilatoire égrenant sur des tempi de bossa sensuelle et des volutes de cordes en nylon des histoires de dames pipi poétiques, de baisers étoilés et de moineaux épatés.
 
Constamment sous les spots avec ses potes Les Pleureurs – ça ne s’invente pas –, avec deux albums à son actif, il enthousiasme depuis plusieurs années des salles de milliers de personnes, sa notoriété ayant depuis longtemps franchi les frontières belges.
 
Ses mélodies d’aujourd’hui sont parfumées d’effluves africaines ou jamaïcaines, d’arpèges fleurant bon les seventies folk ou de zestes d’Ennio Morricone…
 
Saule charmeur, Saule rieur, Saule fureur, Saule ferveur, Saule stupeur… Merle moqueur…

12-18 ans
toute l’année

 
Saule (Baptiste Lalieu) : chant
Jérôme Hiernaux : guitare
Gilles Masson : basse
Franck Baya : batterie
 
// Exploitations pédagogiques possibles :

- Jeux de mots et doubles sens

- Textes des chansons

- Repérage des influences musicales au sein des
 chansons



www.sauleetlespleureurs.be

Vous avez sélectionné
        saison en cours
précédent   -   suivant   -   les artistes   -   retour
imprimer

Partenaires

Inscription à la Newsletter

Pour être tenu au courant, abonnez-vous à notre liste de diffusion