Greg Houben Quartet


Jazz et Brésil

Jos L-Knaepen
Jazz / Blues
Belgique

Quand le jazz virtuose et velouté de Chet Baker s’attarde dans la chaleur des chansons brésiliennes...

Au départ de ce brillant quartet, il y avait un trio sans batterie, né de la rencontre, au sein d’une école de musique, de trois comparses partageant un amour commun pour le cooljazz.


Depuis dix ans, au fil des concerts, ces derniers ont développé un langage propre et résolument moderne, tout en s’appropriant la musique que les anciens leur ont généreusement laissée.

C’est notamment dans la tradition de Chet Baker qu’ils puisent leur inspiration. Pour ce projet en quartet, ils font appel au jeune batteur Antoine Pierre qui, par sa modernité – il n’a que 19 ans – et sa fascination pour le son des années 50 et 60, joue cette musique avec une authenticité renversante. Il apporte au trio spontanéité, enthousiasme et une sonorité qui permet au groupe d’étendre son répertoire plus loin encore.

Dans leur espace musical, le dialogue et l’interaction se déploient avec aisance. Les musiciens sont là pour raconter des histoires et c’est un immense plaisir de les entendre et de partager avec eux. Leur répertoire est composé de « chansons » et de standards de jazz qu’ils interprètent sans artifices : ils vont là où la musique les guide...


Gregory Houben

A l’âge de 14 ans, il apprend l’accordéon diatonique avec Didier Laloy et entre au conservatoire de Verviers, mais poursuit des études de théâtre. A 17 ans, il part au Brésil pour un séjour d’une année qui prendra la forme d’un voyage initiatique. Belo Horizonte, Sao-Paolo et Rio charment et transforment Gregory. C’est là-bas qu’il décide de se dédier corps et âme à la musique.

Dès son retour en Belgique, il s’inscrit au Conservatoire de Verviers où il apprend le solfège, l’harmonie, le piano... et la trompette. Deux ans plus tard, il eentre pour un an au Conservatoire de Maastricht, avec Rob Bruinen comme professeur principal. C’est avec Richard Rousselet, au Conservatoire de Bruxelles, qu’il obtiendra son diplôme. Parallèlement, il suit différents stages et cours privés avec Laurent Blondiau, Alex Plumacker, Rosario Maccaluso…
 
Durant ces années d’apprentissage, il se lie d’amitié avec Quentin Liégeois. Ils forment ensemble leur premier quartet avec Samuel Gerstmans et Laurent Delchambre. Dans cette formation, Gregory se sent assez à l’aise pour s’essayer au chant : il découvre avec bonheur que cette discipline lui convient à merveille. Il forme ensuite le projet “Brazz” avec Maxime Blésin. Ce groupe jouera essentiellement de la musique brésilienne et se produira sur de grandes scènes belge comme la Grand-Place de Bruxelles en été 2003.
 
C’est autour de Julie Mossay qu’il forme le groupe “Après un rêve”. Un ambitieux projet au croisement des musiques classique, world et jazz.

En tant que sideman, il jouera dans le groupe “now, then, and again” en compagnie de Steve Houben et Mélanie De Biasio, dans “Agua de Beber” avec des musiciens brésiliens, et dans différents projets one shot avec Michel Herr, Stéphane Belmondo, Mimi Verderame, Jan de Haas, Philippe Aerts, Rick Hollander, Michael Blass, Stephan Pougin, Jaques Pirotton, Sal La Rocca, Hans Vanoosterhout, Pirly Zurstrassen, Jano Buchem, Bart De Nolf, Bruno Castellucci…
 
Gregory Houben ne renie cependant pas le théâtre et participe à de nombreux projets comme la “Wild party” avec Benoit Verhaert, « La Mouette » de Tchekhov dans une mise en scène de Xavier Lukomsky et participe à la création d’un spectacle de théâtre d’objet avec Agnès Limbos.
 
Quentin Liegeois

Quentin Liégeois commence la guitare classique à 6 ans. C’est vers 16 ans qu’il découvre le jazz et décide de s’y adonner totalement. Il entre ensuite au Conservatoire royal de Bruxelles dans la classe de Paolo Radoni.

Il se produit dans différents groupes dont le "Pascal Mohy Quartet" avec lequel il joue au festival "Jazz à Liège", au festival des Lundis d’Hortense, etc. mais aussi le "Greg Houben Trio", le "Chrystel Wautier Trio"... Il a également joué avec des pointures de la scène belge tels que Philip Catherine, Steve Houben, Guy Cabay…

En 2008, la RTBF l’envoie pour représenter la Belgique au sein du European Youth Jazz Orchestra, dirigé par Niels Klein. Il a également joué avec le Steve Houben Trio, Après un Rêve, Robert Jeanne Quintet...
 
Sam Gerstsman

A six ans, il étudie le violon, à huit, la trompette. C’est néanmoins la basse électrique qui l’attire en 1995 afin d’accompagner ses amis teenagers. Il peaufine ses connaissances au Jazz Studio d’Anvers puis au Conservatoire royal de Bruxelles avec Michel Hatzigeorgiou. Immergé dans le jazz au contact de ses professeurs et d’autres élèves, il passe à la contrebasse en septembre 2000 sous la tutelle de Jean-Louis Rassinfosse.
 
Très rapidement, il accède au statut professionnel, en même temps que Pascal Mohy, Quentin Liégeois, et Grégory Houben. C’est en leur compagnie qu’il se révèle au cours des jam sessions qui clôturent le festival "Jazz à Liège", jouant entre autres avec Roy Hargrove (tp) (2001).

Sam est sans doute le contrebassiste le plus actif de la nouvelle génération. Fidèle compagnon de Pascal Mohy dans les rythmiques, il a accompagné la chanteuse Chrystel Wauthier et la plupart des grands solistes belges comme Steve Houben, Fabrice Alleman, Michel Herr, Richard Rousselet, Gino Lattuca, Jan de Haas, Kurt Van Herck, Xavier Rogé, Ivan Paduart avec le saxophoniste américain Rick Margitza...
 
Il est aujourd’hui le compagnon d’aventures de Phil Abraham dans son trio, et du saxophoniste Manuel Hermia. Avec Greg Houben, il a joué au Vietnam, en France et au Maroc. Il a tourné en Suisse avec Gilles Repon.

Il se présente aussi à la tête de son propre quartette, dans lequel on trouve le brillant jeune trompettiste français Fabien Mary.
 
Antoine Pierre

Après une enfance consacrée à écouter les disques de ses parents, à souffler dans un saxophone et à taper sur des tonneaux de lessive, Antoine Pierre commence la batterie à l’âge de 12 ans. Désireux de transformer le bruit qu’il produit en musique, il consulte ses aînés : Antoine Cirri, Stephane Galland, Xavier Rogé, Lionel Beuvens, Nathalie Loriers, Jozef Dumoulin, Fabian Fiorini, ou encore Antonio Sanchez.

A partir de 2008, il décide de jouer ce qu’il a mis sur papier avec d’autres musiciens : il crée le "Metropolitan Laboratory", avec lequel il aura l’occasion de jouer notamment au festival de Jazz à Liège, au Dima Jazz Festival (Algérie), au Comblain Jazz Festival (où le groupe obtiendra le prix jeune talent).

Antoine a aujourd’hui le bonheur de se produire avec des musiciens tels qu’Alain Pierre, Sam Gerstmans, Barbara Wiernik, Philip Catherine, Philippe Aerts, Enrico Pieranunzi, Greg Houben, Steve Houben, Fabian Fiorini, Olivier Stalon, Guillaume Vierset, Felix Zurstrassen, Igor Gehenot ...

Sa constante recherche pour de nouvelles palettes sonores et rythmiques lui permettra de remporter le prix du meilleur soliste au festival de Comblain 2009 et le prix du meilleur soliste au Brussels Jazz Marathon 2010.
 
 
Pour les 10-18 ans

toute l’année

Greg Houben : trompette, bugle, chant
Quentin Liégeois : guitare
Samuel Gerstmans : contrebasse
Antoine Pierre : batterie
 
// Exploitations pédagogiques possibles :

  • découverte du jazz des années ‘50 et de Chet Baker
  • découverte des standards brésiliens
  • la voix dans le jazz


www.wooha.be

Vous avez sélectionné
        saison en cours
précédent   -   suivant   -   les artistes   -   retour
imprimer

Partenaires

Inscription à la Newsletter

Pour être tenu au courant, abonnez-vous à notre liste de diffusion