Bulgarka Junior Quartet


Voix bulgares au folklore traditionnel et moderne

Bulgarka Junior Quartet
Musique du monde
Bulgarie

Le Bulgarka Junior Quartet s’est établi en 1989 à Plovdiv, grâce au soutien de Rumiana Tsintsarska, qui, avec Marcel Sellier, avait participé à la production du légendaire Mystère des Voix Bulgares. Par leur musique, la soprano Hristina Anastasova, la mezzo-soprano Franka Koynarova, l’alto Elena Bedeleva et la seconde alto Tonka Koleva, créent un subtil équilibre entre Orient et Occident, tradition et modernité.


Les quatre chanteuses sont originaires de régions au folklore spécifique (Strandja, Rhodopes, Strandja-Sakar et Thrace). L’absence de leader les oblige à renouveler elles-mêmes leurs chants. Certains sont collectés au sein de leur famille ou auprès des anciens de leur région respective, d’autres sont empruntés aux compositeurs bulgares tels Ivan Spassov, Theodossi Spassov, Krasimiore Kiurkchiiski, Stefan Moutaftchiev et Nikolai Kauffman… qui ont écrit pour le très populaire « Mystère des Voix Bulgares » (ou « Choeur de la Télévision et Radio Nationale Bulgare »), choeur vocal féminin créé par Philip Koutev en 1952, symbole du folklore arrangé alliant répertoire traditionnel et arrangements modernes.


 


La spécificité des voix bulgares réside dans leur pureté. Le style est caractérisé entre autres par la dissonance (nombreux intervalles de seconde, septième et neuvième), l’échelle modale, le rythme syncopé… ; seules les femmes bulgares s’y prêtent avec succès, forgées par des siècles de pratique à la tradition vocale bulgare dont les racines remontent aux empires byzantin et ottoman. Ces chants cristallins, issus de la mémoire collective, parlent d’amour, de la vie et rendent hommage à l’histoire et ses héros.


 


Après avoir suivi des études secondaires musicales basées principalement sur l’apprentissage des techniques de chants folkloriques, les chanteuses du Bulgarka Junior Quartet obtiennent leur diplôme de l’Académie de musique et de danse de Plovdiv. Après leurs dix années d’expérience au sein de l’ensemble folklorique Trakia, une institution musicale réputée, elles ont éprouvé le besoin de se retrouver en petite formation et ont ainsi suivi la voie du Bulgarka Trio, éminentes solistes du « Mystère des voix bulgares ».


 


En 1991, elles se produisent pour la première fois en France, lors du Marché International de la Musique à Cannes, étape dé-terminante qui leur a permis d’accéder aux scènes étrangères. L’ensemble a participé à des projets internationaux, des enregistrements, des festivals et quelques albums : « Hiri, 2006 », « K » 2003 » et « Maren, 2001 » de Kepa Junkera, El Lebrijano’s « Lagrimas de cera » (Wax tears), « Misa Primi Toni » d’Ivan Lantos, « Lux Obscura » du compositeur français Hughes de Courson et a participé à la production de « Tricodex », oeuvre multi-média de Philippe Decouflé pour le Ballet de l’Opéra de Lyon. En 2000, il illustre le défilé avant-gardiste du designer Hussein Chalayan, « After Words » et joue à Bayreuth, au festival « L’esprit des voix » à Calvi, au festival de musique sacrée à Fès…


 


Actuellement, Bulgarka Junior Quartet travaille sur un projet de chants orthodoxes habituellement interprétés dans les monastères bulgares et qui font l’objet d’une adaptation par le compositeur bulgare Alexander Hristov.



Octobre 2011
Dès 12 ans



Découvrez le dossier pédagogique ci-dessous, dans le document à télécharger.


 


 


©



www.myspace.com/bulgarkajuniorquartet
www.youtube.com/watch?v=1kf-zjhazb8


Prochains événements et concerts

Bulgarka Junior Quartet
22 octobre 2010
Cinéma Le Parc
22, rue Paul-Joseph Carpay - B-4020 Liège (Droixhe) en savoir plus...
 
Vous avez sélectionné
        saison en cours
précédent   -   suivant   -   les artistes   -   retour
imprimer

Partenaires

Inscription à la Newsletter

Pour être tenu au courant, abonnez-vous à notre liste de diffusion