25 - Hair - Aquarius / Let the sun shine in



Chanter, pour libérer et communiquer ses émotions, pour apaiser ses peines, pour vibrer, se ressourcer, rêver... Chanter pour le plaisir…

Tout au long de la saison, chaque vendredi, sur notre site internet, une chanson d’hier ou d’aujourd’hui, d’ici ou d’ailleurs se dénude et vous confie ses petits et grands secrets.

Rejoignez-nous chaque semaine pour un périple musical, mais aussi historique et pédagogique, parmi de multiples titres d’anthologie qui font frémir les coeurs, fourmiller les jambes et exulter les esprits.

Un reflet des goûts et coups de foudre de l’équipe de la Fédération des Jeunesses Musicales Wallonie-Bruxelles, assortis de liens Internet, pistes pédagogiques et d’interviews.






25. Hair « Aquarius / Let the sun shine in  » 1967


 



Le plus communément appelée « The Age of Aquarius », cette chanson est un medley de deux titres issue de la comédie musicale rock « Hair ». Créée en 1967 « off- Broadway », sa musique est signée par James Rado et Gerome Ragnie tandis que ses paroles sont de Galt MacDermot. Elle a été jouée pendant 4 ans sans interruption.
La chanson, couverte de récompenses a également atteint les sommets de nombreux charts à la fin des années 1960. Ses paroles basées sur des croyances astrologiques annoncent l’entrée du monde dans l’« Ere du Verseau », un âge d’amour, de lumière et d’humanisme, à l’opposé de l’« Ere du Poisson » supposément en cours.
« Hair », produit de la contre-culture hippie et de la révolution sexuelle des années 1960 est révélatrice d’une époque particulière des Etats-Unis. Certaines de ses chansons, inspirées notamment par les théories New Age sont annonciatrices de grands changements et sont devenues des hymnes des mouvements pacifistes contre la guerre au Vietnam.




Exploitations pédagogiques possibles  :


- Qu’est-ce que le courant New Age ? Quelles sont ses sources ? Dans quels domaines a-t-il un impact ? Une grande caractéristique : son syncrétisme : de quoi s’agit-il ? Pour une analyse critique et de nombreuses références : voir le site http://www.macrolivres.com/fiches/les_livres.php ;

- Découvrir l’adaptation de cette comédie musicale au cinéma par Milos Forman (1979), débat en classe sur les options esthétiques : plans, longueurs, scènes, effets, décors… en fonction du sujet traité ;

- L’idée de « changement d’ères » est scientifiquement traitée depuis longtemps déjà et reste au cœur des débats philosophiques contemporains de manière très vivace. On parle de « paradigmes », sorte d’« états de société » qui s’installent, se stabilisent plus ou moins durablement, s’effritent (crise) puis basculent vers d’autres configurations. Le principal théoricien de cette approche est le philosophe et historien des sciences Thomas Samuel Kuhn avec « La Structure des Révolutions scientifiques » (1962, revu en 1970).




Une sélection de Bianca Riccardi

Ma fonction au sein des JM :


"Je m’occupe principalement de la coordination des concerts pour le bureau des Jeunesses Musicales de Bruxelles."


 


Pourquoi cette chanson ?


"J’ai découvert cette chanson phare de « Hair » dans l’adaptation de Milos Forman. Cette comédie musicale respire la soif de liberté : époque de contestation contre la guerre, lutte pour les droits civiques… Un combat à l’origine de bouleversements que l’on ressent encore aujourd’hui et que l’on considère probablement trop souvent comme acquis."

 


imprimer

Partenaires

Inscription à la Newsletter

Pour être tenu au courant, abonnez-vous à notre liste de diffusion