16 - Queen - Bohemian Rhapsody



Chanter, pour libérer et communiquer ses émotions, pour apaiser ses peines, pour vibrer, se ressourcer, rêver... Chanter pour le plaisir…

Tout au long de la saison, chaque vendredi, sur notre site internet, une chanson d’hier ou d’aujourd’hui, d’ici ou d’ailleurs se dénude et vous confie ses petits et grands secrets.

Rejoignez-nous chaque semaine pour un périple musical, mais aussi historique et pédagogique, parmi de multiples titres d’anthologie qui font frémir les coeurs, fourmiller les jambes et exulter les esprits.

Un reflet des goûts et coups de foudre de l’équipe de la Fédération des Jeunesses Musicales Wallonie-Bruxelles, assortis de liens Internet, pistes pédagogiques et d’interviews.






16. Queen « Bohemian Rhapsody » 1975


 


 


Ecrite par Freddy Mercury en 1975 pour l’album « A night at the Opera », cette chanson, enregistrée par le groupe Queen, complètement atypique et particulièrement longue (5’55’’), s’appuie sur une structure en six parties (introduction, ballade, solo de guitare de Bryan May, partie opéra, partie hard rock et conclusion ou outro). Dépourvue de refrain, elle voyage d’arrangements a cappella à des passages hard rock. Malgré son format très peu conventionnel, elle devient dès sa sortie en single un immense succès commercial, permettant au groupe d’accéder à une reconnaissance internationale. Elle s’accompagne d’un film qui est une sorte de prémisse du clip vidéo que l’on connaîtra par la suite et qui en renforce l’intérêt et la popularité.
 
Sa longueur et sa complexité instrumentale et vocale en font la chanson ayant représenté le coût le plus important en matière d’enregistrement jusqu’à aujourd’hui (3 semaines complètes pour l’enregistrement des seuls fameux « Galileo »). Par ailleurs, son format semble l’écarter définitivement des ondes radios. Par un astucieux stratagème, Freddy Mercury parvient toutefois à la faire diffuser par l’un de ses amis qui est un célèbre animateur. Elle est rapidement reprise par de très nombreux homologues qui en saisissent tout le potentiel.
 
Freddy Mercury a très souvent été interrogé sur le sens à donner à cette chanson, au texte qui la parcourt. Il s’est toujours montré assez évasif, répondant par exemple : « C’est une de ces chansons qui véhiculent un sentiment de fantastique. Je crois que les gens devraient simplement l’écouter, y penser, puis se faire leur propre idée sur ce que ça leur raconte ». Mais il ne s’est jamais caché de son attachement tout particulier pour cet opus. Il en a d’ailleurs dirigé l’entièreté de l’enregistrement.





Exploitations pédagogiques possibles  :

- Histoire du clip vidéo : la vidéo « promotionnelle » de « Bohemian Rhapsody » est souvent considérée comme le premier clip vidéo. La regarder ensemble, la commenter et la comparer avec d’autres clips plus tardifs un niveau des effets visuels, de la rapidité des plans, des angles de vue adoptés… ;
 
- Freddy Mercury a été emporté par le sida en 1991 à l’âge de 45 ans. Depuis plusieurs années déjà ce virus faisait des ravages mais la médecine n’en était qu’à ses balbutiements en matière de dépistage et surtout de traitement. Rappel de ce qu’est ce virus, du mode de contamination mais aussi recontextualisation de cette période en matière de découverte de cette pathologie ;
 
- Carrière, œuvre et grands succès du groupe Queen. Qu’en reste-t-il aujourd’hui ? Cette musique parle-t-elle encore aux jeunes ?



Une sélection de Isabelle Lambot
<img|right>
Ma fonction au sein des JM :


" Ma fonction de Directrice des Jeunesses Musicales de Charleroi, me procure énormément de joie et ce, depuis de nombreuses années.
J’apprécie quotidiennement d’être entourée de mon équipe administrative et de mes animateurs, une richesse humaine partagée "


 


Pourquoi cette chanson ?


"A 14 ans, voir Freddy Mercury à Forest National, ça ne s’oublie pas facilement. J’apprécie cette chanson car elle me rappelle une agréable partie de ma jeunesse, une sortie organisée avec mes cousines, toutes, jeunes mamans. Une chanson que nous aimions fredonner sans modération dès que l’on était réunies."


imprimer

Partenaires

Inscription à la Newsletter

Pour être tenu au courant, abonnez-vous à notre liste de diffusion